Les disparus...

Haïda Black Z Kovarny (06/07/2006 - 07/11/2018 Cancer des sinus)

Haïda fut à l'origine d'un quiproquo. Sa sœur, plus belle, plus photogénique nous avait éblouis. Ce devait être elle et aucune autre !
Une incompréhension, un mélange de couleurs de colliers des chiots, une mauvaise maîtrise de l'anglais et nous avons accueilli lors de la NE 2006, un « petit trognon » qui arrivait à Commentry après un long périple depuis la Tchéquie avec Hana Pisarcíková son éleveuse, sous l'affixe « Z Kovarny » 
Elle n'était pas la plus belle, mais bon sang , quel caractère ! Elle n'a pas touché terre de toute l'exposition, passant de bras en bras, gourmande de caresses et de câlins. Le premier qui passait demandait à la prendre dans ses bras, qu'il soit de notre entourage ou qu'il nous soit inconnu. Plusieurs ont souhaité nous la racheter, mais elle nous avait conquis par ses qualités de cœur.
Ainsi, a t'elle rejoint notre petite meute.
Le temps s'est écoulé, ponctué de promenades, de baignades qu'elle adorait, de voyages, de tendre complicité et de naissances. Ses chiots ont hérité des ses qualités qu'elle a transmises harmonieusement. Si quelques défauts véniels apparaissaient, ils s'effaçaient devant les qualités.
Haïda avait le goût du transport. Dès que la portière de notre voiture s'ouvrait, elle s'engouffrait et s'asseyait fièrement, prête pour aller au bout du monde, même s'il se trouvait à cinq minutes dans la grande surface, près du village. Une promenade, la neige qui tombait, un bruit au loin, la perspective de nous accompagner au potager ou tout simplement de s'endormir contre nous, tout était joyeux pour elle. Pas de triche, pas de coup bas, pas de mauvais geste mais une douceur extrême et une joie de vivre intense et communicative.
Un jour, une toux étrange avec des raclements de gorge, une visite chez le vétérinaire qui ne décelait rien d'anormal. Puis quelques années sans que nous y prenions garde, puisqu'il n'y avait pas à s'inquiéter. Un matin de printemps, une série de violents éternuements nous a alertés. Un épillet sans doute… vite, l'enlever…. Au lieu de cette herbe méchante que nous avions imaginée, se cachait en fait le vilain crabe…. Ce latent sournois qui se terre quelque part et décide un jour funeste, de chanter un requiem…
Le plomb qui s'était abattu sur nos épaules peu de temps auparavant avec le départ de Tiwoué s'est remis à peser, bouillonnant, harassant et furieux.

Malgré tous nos efforts, croyant aux miracles de la science et à nos massages que tu appréciais tant, nous avons assisté à la lente déchéance, aux grimaces de ton beau et doux visage qui lentement se déformait…. Mais courageuse et joyeuse, dès que la porte s'ouvrait, tu bondissais comme pour nous dire « ce n'est rien, la vie est trop belle pour que ce vilain ait ma peau »…
Et puis ce matin, une attaque soudaine et terriblement violente t'a arraché des hurlements, des convulsions. Tu as sombré quelques minutes qui ont paru des heures et, comme par enchantement, tu as émergé, épuisée, chancelante…. le signe, c'était le signe…
Alors, tout doucement, nous t'avons soulevée pour que ce dernier parcours en voiture soit moins pénible. Tu es restée vigilante et vaillante, debout, les pieds ancrés sur le plancher, bien qu'il y ait eu des virages et des soubresauts...
Ce sentiment de désespoir qui nous a envahis, nous a assommés quand ton corps s'est affaissé… nos mots d'apaisement que tu n'as pas tous entendus se sont mêlés au reste….
Tu rejoindras nos autres compagnons...dans ce petit cimetière improvisé où nous espérons tant que vous vous retrouviez pour danser… Ce soir, il n'y a pas eu de vent….
Adieu Dayou, nous t'aimons...

Haïda Black Z Kovarny (06/07/2006 - 07/11/2018 Cancer des sinus)

Son père, le Champion de France, RE Rival de la Fureur du Crépuscule, nous avait littéralement enthousiasmés par son brio, son extrême bienveillance et sa stabilité de caractère. Nous avions retrouvé ces qualités chez les chiots nés à la maison, qu'il avait eus avec sr Rayyan du Bois de Geylis, notre lice de base.
Alors que nous  étions à la recherche d'une chienne, afin de réaliser une retrempe, nous apprenions qu'Hana venait de réaliser un mariage entre Rival et la multi-championne Fara Yazoo du Chemin des Sorcières. Aussi, avons nous réservé une petite femelle issue de cette union : Haïda 
Ce que nous a offert Haïda tout au long de ces 12 années ne nous a jamais fait regretter de l'avoir à nos côtés, bien au contraire. Elle est aujourd'hui une base solide et incontournable de notre petit élevage. Elle a marqué de son empreinte tous les chiots nés ici. Ses qualités perdurent aujourd'hui au travers de sa fille Enoha de la Vallée des Sortilèges et de sa petite fille Joddie de la Vallée des Sortilèges.
Haïda a été unie à 4 étalons et a eu 29 chiots

Avec l'étalon sr, Br mondio et Obé, Brigand de la Vallée des Sortilèges
Elfe Noir
Enver
Emile
Enoha
Ebène
Eshana
Ella
Eden
Avec l'étalon Voice de la Vallée des Sortilèges
Fagus
Foster
Falko
Falkor
Finn
Fanou
Feline
Feeling
Avec l'étalon Mistral Créole Van Lana's Hof
Horus
Héliot
Héros
Haïly
Hearly
Héléa
Hannaé
Hindy
Avec l'étalon sr Besos de Dartamas
Just Run
J'Roy
Jal-Loup
Jaken
Joy
Haïda



Copyright (C) . Tous droits réservés.